la petite histoire

En 1865 une jeune alsacienne de 17 ans, Marie Rosalie Dietrich, arrive à Paris pour travailler dans une blanchisserie du 15e arrondissement. Ses patrons qui n’avaient pas eu d’enfant la prennent en affection et en font leur unique héritière. La lingère devient « l’homme de la famille », travaillant dur pour agrandir l’entreprise. A la fin de sa vie, Marie Rosalie emploit et fait vivre plusieurs familles, après avoir officier à la cour de l’empereur Napoléon III.


Un siècle et demi plus tard en 2008, son arrière petite fille Marie-Pierre Guiard, journaliste et parisienne depuis trois générations, rêve de grands espaces et fabrique du compost dans ses bacs de plantes sur le rebord de ses fenêtres, à Montmartre… Recycler est chez elle une seconde nature, elle recycle tout ce qui lui tombe sous la main, à commencer par les textiles qu'elle chine et collectionne depuis toujours. Après une bonne dizaine d'années passées à humer l'air du temps pour des magazines de mode et de design, à la naissance de son premier enfant, Marie-Pierre attrape un drap de son arrière grand-mère et hop un doudou vite fait bien fait dans un beau drap en lin.
L'idée de Les Toiles Blanches est née.